11/06/2021

« Entre l’humain et l’arbre, il y a un lien imperceptible qui unit leurs destins »

George Nakashima

 


08/06/2021

« Précisément. Vous verrez le monde avec d’autres yeux.

La vie est une chose précieuse, ne vous méprenez pas sur mon opinion en la matière, mais savoir qu’elle se conclura un jour est probablement une des expériences les plus enrichissantes qui soient ».

Colin Heine - ” La forêt des araignées tristes ” (2019)

 


06/06/2021

« Forêt silencieuse, aimable solitude,

Que j’aime à parcourir votre ombrage ignoré !

Dans vos sombres détours, en rêvant égaré,


J’éprouve un sentiment libre d’inquiétude !

Prestiges de mon cœur ! je crois voir s’exhaler

Des arbres, des gazons une douce tristesse :

Cette onde que j’entends murmure avec mollesse,

Et dans le fond des bois semble encor m’appeler.

Oh ! que ne puis-je, heureux, passer ma vie entière

Ici, loin des humains !…

Au bruit de ces ruisseaux,

Sur un tapis de fleurs, sur l’herbe printanière,

Qu’ignoré je sommeille à l’ombre des ormeaux !

Tout parle, tout me plaît sous ces voûtes tranquilles ;

Ces genêts, ornements d’un sauvage réduit,

Ce chèvrefeuille atteint d’un vent léger qui fuit,

Balancent tour à tour leurs guirlandes mobiles.

Forêts, dans vos abris gardez mes vœux offerts !

A quel amant jamais serez-vous aussi chères ?

D’autres vous rediront des amours étrangères ;

Moi de vos charmes seuls j’entretiens les déserts ».

François-René de Chateaubriand - ” Tableaux de la nature ” (1784-1790)

 

 


04/06/2021

« - La nature est un élément qui nous dépasse, dit Trym.

Vous vous souvenez comment c'était, avant ? Tout semble mort. Les arbres n'ont plus de feuilles, le sol de la forêt est noir et sans vie.

Mais un jour, ça commence à pousser. Le soleil réchauffe la terre, et quelques petites pousses vertes font leur apparition dans les endroits bien exposés. Je n'ai jamais compris comment c'était possible, et je ne le comprends pas plus aujourd'hui.

Mais la nature sait. Elle trouvera peut être une solution cette fois encore ».

Jan Henrik Nielsen - ” Automne ” (2011)

 


02/06/2021

« Lorsque vous admirez un chêne, demandez-vous ce qui a poussé cet arbre à devenir aussi grand.

C’est un gland minuscule, un jeune fruit, qui a donné naissance à cet arbre puissant.

Votre esprit logique et rationnel vous dit qu’il doit y avoir quelque chose qui ressemble à un arbre dans ce gland.

Pourtant, lorsque vous l’ouvrez, vous n’y trouvez qu’une matière brune et un peu de poussière. Si vous poursuivez votre examen et étudiez la matière brune d’un peu plus près, vous y trouvez des petits lambeaux de substance brune, et finalement, vous y distinguez clairement des molécules de gland.

Enfin, lorsque vous avez recours à toute la puissance du microscope, vous voyez les atomes, les électrons et les particules subatomiques. Et c’est là que vous constatez qu’il n’y a en fait pas de particules, mais des vagues d’énergie qui vont et viennent mystérieusement ».

Wayne Dyer - ” Accomplissez votre destinée ” (2016)

 


31/05/2021

« Les racines, ça apaise, ça réchauffe ...

C'est comme le bon sens et le respect, ça se fructifie quand ils se mêlent dans une confiance réciproque.

Le sens des valeurs, c'est le sel de la Vie, quand ces valeurs se nourrissent dans l'intimité des êtres, loin du brouhaha des oiseaux de proie ».

Jordan Ray


29/05/2021

« Je m’imagine courir dans un tunnel d’arbres, et j’espère que vous m’attendez à l’autre bout ».

Amanda Sthers - ” Lettre d’amour sans le dire ” (2020)


28/05/2021

« La sylvothérapie est une voie qui suit la voix que murmurent les sages géants des forêts.

Un voyage initiatique qui redonne Vie et sagesse intérieure, en vous déployant de tout votre être »

Nicolas Laurain - ” Mon cahier de sylvothérapie " (2021)


26/05/2021

« Chez les Conibo de la Haute-Amazonie, apprendre des arbres est considéré comme supérieur à apprendre d’un autre chamane ».

Michael Harner - ” La Voie du chamane ” (2012)


24/05/2021

« Combien de fois avons-nous cessé de regarder la beauté de la Voie lactée en nous berçant de la promesse incertaine d'une autre beauté prochaine ?

Combien de fois avons-nous oublié d'admirer le coucher du soleil en ne songeant qu’à un meilleur à venir ?

Combien de fois avons-nous négligé de guetter l'éclosion des bourgeons en étant absorbé par l'idée d'autres choses annoncées ? ».

Jacques Schecroun – ” Une autre façon d'aimer ” (2015)


23/05/2021

« Les arbres que j’ai vu jaillir le plus droit ne sont pas ceux qui poussent libres.

Car ceux-là ne se pressent pas de grandir, flânent dans leur ascension et montent tout tordus.

Tandis que celui-là de la forêt vierge, pressé d’ennemis qui lui volent sa part de soleil, escalade le ciel d’un jet vertical, avec l’urgence d’un appel ».

Antoine de Saint-Exupéry - ” Citadelle ” (1948)


21/05/2021

« Nous avons tous été des arbres, des roses et des animaux.

Nous sommes encore des arbres en ce moment même.

Regardez-vous profondément et vous verrez l’arbre, le nuage, la rose, l’écureuil en vous.

Vous ne pouvez pas les enlever de vous-même ».

Thich Nhat Hahn


18/05/2021

« Dans la nature, rien n’est parfait et tout est parfait : un arbre peut être tordu et ses branches tourmentées, il est toujours beau ».

Alice Walker


17/05/2021

« Les arbres ont le cœur infiniment plus tendre que celui des hommes qui les ont plantés ».

Renaud


16/05/2021

« De nos jours, presque tous les prétendus progrès de l'homme, tels que la construction de maisons, l'abatage des forêts et des grands arbres, déforment tout simplement le paysage et le rendent de plus en plus insipide et domestiqué.

Je rêve d'un peuple qui commencerait par brûler les clôtures et laisser croître les forêts ».

Henry David Thoreau - ” De la marche ”


15/05/2021

« Stoppez tout, allez dans la nature, laissez le vaste vous envahir.

Son silence est habité de dix mille êtres ». 

Franck Joseph - ” Le smartpouce ” (2021)


14/05/2021

« La forêt se dérobe à la lumière et c’est ainsi qu’elle dure.

Certes elle assimile les richesses du soleil, mais les transforme, les élabore, les conserve.

Il y a une grande force dans ce retrait, dans ce recueillement.

Je voudrais être un arbre, un arbre qui marche ».

Jacques de Bourbon Busset


11/05/2021

« Arbre de vie
Source d'harmonie
Tes bras en calice
Puisent l'infini délice
Sur tes hautes branches
Les bourgeons en naissance
Chantent les couleurs
Dans leur cœur de fleur
Ils offrent leur berceau
Pour que les fruits éclos
Se gorgent du paradis
Où nos âmes sont unies

Arbre de vie
Tu nourris notre esprit
De ta sève éternelle
Le nectar essentiel
Nos veines de lumière
S'écoulent en prières
Et scintillent dans le ciel
En étoiles de soleil
Aux rameaux de ton cœur  
Luisent les couleurs
Des vérités du temps
Juste l'instant présent ».

Phil le baladin


09/05/2021

« Mes feuilles sont mes mains, exactement cent mille mains.

Mes feuilles sont mes yeux et je regarde émerveillé.

Comme cent mille cœurs, battent, battent mes feuilles ».

Nazim Hikmet


07/05/2021

« Jadis les arbres étaient des gens comme nous. 

Mais plus solides, plus heureux, plus amoureux, peut-être plus sages. C’est tout »  

Jacques Prévert - Arbres (1976)


05/05/2021

« Il y a dans la forêt des bruits qui ressemblent à des paroles ».

Jean Giono


02/05/2021

« Pourquoi l'homme s'est-il enraciné aussi fermement dans la terre si ce n'est pour pouvoir s'élever dans les mêmes proportions dans les cieux ? ». 

Henry David Thoreau - ” La moelle de la vie ”


30/04/2021

« Nous n’avons après tout que quelques années à passer dans ce mystère qu’est la vie.

Autant l’éclairer par un peu de beauté, de passion, d’amusement. »

Jean D’ormesson


28/04/2021

« La terre change ces jours-ci, tout éclairée de bleus, de verts.

Elle ne chante pas de bonheur, elle chante d'exister.

Elle célèbre l'existence de l'existence ».

Henri Bauchau


26/04/2021

« Ne néglige la voix d'aucun arbre, d'aucune eau.

Entre où tu as envie et accorde-toi le soleil ».

Peter Handke


22/04/2021

« Toucher le Ciel,

S’enraciner dans la Terre.

Le corps détendu, l’esprit calme,

Respect à l’extérieur, sérénité à l’intérieur.

Le cœur limpide, humble d’apparence.

Libre de toutes pensées,

Mon esprit s’envole dans l’azur,

Puis revient se poser sur moi.

Agréable sensation de bien-être ».

Maître Pang He Ming (Zhi Neng Qi Gong)


20/04/2021

Pour l'absent :

« Un livre c’est un arbre qui cherche comment dire à toute la forêt qu’il y a une vie ... après la vie ».

Gilles Vigneault


18/04/2021

« Il s’arrêta à mi-parcours du doux chemin, là où un chêne ancien, un peu en retrait, se ratatinait sur son tronc, trapu et noueux.

Couvert de bryophytes, il donnait l’image d’un vieux sage somnolant que plus personne n’ose déranger.

Édouard ne comprit pas ce qui le poussa à se diriger vers lui et à l’enlacer. La joue collée à la mousse, ses bras n’en faisaient pas le tour. Il avait calé ses pieds de part et d’autre de la base du tronc et essayait de mettre en contact la plus grande surface de son corps avec l’écorce.

Il ferma les yeux et communia, en se fichant bien de ce qu’on pourrait penser de lui si d’aventure un promeneur passait aux alentours. Il n’avait besoin que d’échanger sa fatigue contre de l’énergie. Il ne pensa à rien d’autre qu’au chêne, essaya de se fondre dans l’écorce. Il y trouva plus de force qu’il ne pouvait en espérer. Il y avait contre ce tronc une sorte de fluide invisible qui semblait venir de la terre et du ciel à la fois.

La force du sol dans lequel il était ancré, couplée à la légèreté des plus petites branches de la canopée qui dansaient avec le vent. Et une sève circulante, irradiante, qui prenait les pensées complexes et sombres d’Édouard pour aller les exposer à la lumière des dernières feuilles en sursis et les lui rendre lavées et sucrées d’une photosynthèse sans jugement.

Cette étape improvisée lui redonna force et courage pour partir à l’assaut des mystères de Gauvain ».

Agnes Ledig - Se le dire enfin (2020)  


14/04/2021

« La plupart des êtres humains font l'expérience de l'amour au contact de la nature.

Lorsqu’ils marchent à travers champs dans une nuit éclairée des seules étoiles, en tombant nez à nez avec la majesté d’un arbre, en respirant un soir après la pluie, en contemplant un poisson qui passe dans une rivière, en marchant pieds nus sur le sable blanc, ils sont soulagés, ils éprouvent un sentiment de chaleur et de joie, d’unité et de confiance — qui décrivent précisément ce qu’est l’amour.

Mais cette expérience est si simple, que généralement nous n’y prêtons pas attention. Pourtant, c'est bien là que l'amour nous tend la main ! ».

Fabrice Midal


11/04/2021

« Cette forêt se trouve être l’entrée de plusieurs mondes parallèles. Il existe quelques endroits disséminés sur terre et tous permettent d’accéder à des réalités très différentes des nôtres […].


Vous êtes ici au carrefour de plusieurs mondes et si vous vous égarez, vous risquez fort d’atterrir dans une contrée très lointaine sans jamais retrouver le chemin pour rentrer chez vous, explique la sorcière ».

Margot Aguerre - ” La forêt ensorcelée ” (2020)


09/04/2021

« En parlant de la planète, laissez les arbres, les rivières, les animaux et les fleurs tranquilles ! Ils sont des enseignants vivants et innocents.

Communiez avec eux tels qu’ils se présentent à vous sans les abimer, les tailler, leur donner un pouvoir magique, les mettre en laisse …

Nul besoin de penser pour eux, ils n'ont besoin de personne pour interpréter ce qu’ils sont. Ils sont aussi parfaits que vous en ce moment. Aimez cette nature que vous êtes ! ».

Betty QUIRION


07/04/2021

« Si vous n'avez jamais été ravi jusqu'aux bords mêmes de votre âme par une fleur au printemps, peut-être que votre âme n'a jamais été en fleur ».

Audra Foveo


05/04/2021

« On trouve plus d’êtres vivants dans une poignée de terre de la forêt que d’humains sur la Terre.

Et tous ont un impact sur le sol. Ils le transforment pour les arbres dans l’attente de nouveaux déchets ».

Extrait du film réalisé pour Arte par Freddie Röckenhaus et Petra Höfer - ” Le murmure de la forêt ” (2019)


03/04/2021

« J'ai appris le chemin des fleurs dès les premiers pas de ma vie dans la haie voisine de notre maison de bois.

Ma filiation buissonnière en fût toute tracée. Je suis tombé dans tous les pièges de l'arbre, la prairie et la rivière.

J'avais choisi mon école, la seule où je n'ai manqué un seul cours et où je suis encore après tant de décennies, au banc de l'écolier. A celle-ci, on amène son coeur en bandoulière, rien d'autre n'est utile ».

Renaud Dengreville - ” Souffle d’Aubrac ” (2018)


01/04/2021

« Il te donnera à boire de sa sève, tu t'échapperas par ses racines et tu fleuriras en plein ciel ».

Mathias Malzieu


30/03/2021

« Tant que la forêt sera pensée comme un ”poumon”, c’est-à-dire un organe remplissant une fonction, nous n’aurons pas entrepris le premier pas de la révolution qui la sauverait.

La forêt vaut en elle-même, par elle-même, pour elle-même. Elle n’est pas là pour recycler nos émissions de dioxyde de carbone. Elle n’est pas utile au monde, elle est le monde.

Alors même que de nouvelles études scientifiques viennent étayer l’idée d’une forme de ”collaboration” encore mal connue entre les arbres, nous rabattons la forêt sur un usage instrumental qui neutralise toute possibilité d’évolution réelle ».

Aurélien Barreau - ” Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité ” (2020)

Route du fonds pernant - Compiègne (60200)


27/03/2021

« Regarde les arbres, regarde les oiseaux, regarde les nuages, regarde les étoiles ... et si tu as des yeux, tu verras que tout ce qui existe est joyeux.

Tout est heureux, simplement.

Les arbres sont heureux sans raison. Ils ne deviendront pas premier ministre ou président ; ils ne seront pas riches et n'auront jamais de compte en banque ».

Osho


25/03/2021

« Marcher dans la nature, c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles ».

Christian Bobin


23/03/2021

« Des alliés, des amis, des guides avec qui nous partageons cette terre.

Quand les arbres deviennent des maitres, et se mettent à raconter des histoires ... ».

Stéphane Allix - ” Nos âmes oubliées ” (2021)


21/03/2021

JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS 

Je devrais me réjouir de cette mise à l'honneur de notre patrimoine naturel ... mais la réalité est tellement sordide : vols d'arbres centenaires en Ariège, coupes rases en forêt de Compiègne, abattage massif de chênes en forêt de Mormal pour la reconstruction de la flèche de Notre-Dame de Paris ... La liste est longue. Trop longue !

Pas convaincus par mon constat cynique ? Regardez ce soir " Sur le front ” à 20h50 sur France 5.

Officiellement, la forêt progresse chaque année en France. Mais c'est une réalité toute autre qu'a découverte Hugo Clément et son équipe. Une réalité tellement affligeante et accablante que les industriels du bois français ont déployé un arsenal judiciaire (mises en demeures, lettres d’avocats et coups de pression) pour tenter d'édulcorer la réalité.

Bravo à M. Clément pour son refus de se soumettre. 

Ouvrons les yeux ! Vite ! 

#jaimalamaforet

Crédit photo : Édouard Bex (les veilleurs de la forêt de Compiègne)


14/03/2021

« Quelquefois, je me figure que les arbres murmurent, que les fleurs chuchotent, que les buissons fredonnent des mélodies mystérieuses ».

Henning Mank


12/03/2021

« La nature à chaque instant s'occupe de votre bien-être. Elle n'a pas d'autre fin..... Ne lui résistez pas ».

Henry David Thoreau


09/03/2021

« Le vrai miracle n'est pas de marcher sur les eaux ni de voler dans les airs : il est de marcher sur la terre ».

Houeï Neng


05/03/2021

« Le monde n’étant que le conflit des intérêts et des passions, celui qui devient contemplatif n’a plus rien de commun, avec ces batailles d’appétits agités ».

Henri-Frédéric Amie


01/03/2021

« Souviens-toi de l’Alliance.

Souviens-toi que tu t’es engagée, en venant sur cette terre, à prendre soin... Oh de ce que tu voudras !

De quelques êtres et de toi-même, de quelques arbres et de quelques buissons, de quelques bêtes qui mangeront dans ta main ou de toute une école, d’un hôpital, d’une préfecture ou d’un ministère ...

De toute façon, un royaume ! Tu as le choix ! La seule clause fixée, tu t’en souviens ? La seule condition sine qua non, tu te la rappelles ? Oui, voilà que la mémoire te revient : à condition de faire tout ce que tu feras dans une vibration d’amour ».

Christiane Singer


26/02/2021

« On oublie par exemple que certains arbres s’adaptent à cette planète depuis plus de deux cent cinquante millions d’années quand l’humanité n’existe que depuis cinq petits millions d’années.

Nous sommes des bébés, Yoann, et il y a plus grand que nous. L’accepter est un bon moyen de s’élever vers une forme de sagesse et bien plus de sérénité ».

Natacha Calestrémé - ” Les blessures du silence ” (2018)


21/02/2021

« Il n'y avait plus une seule trace de brouillard.

Le ciel devenait de plus en plus bleu, de rapides nuages blancs le traversaient de temps en temps.

Les larges clairières étaient fleuries de primevères. Une brise légère se leva : elle éparpilla les gouttelettes d'humidité des branches qu'elle balançait et caressa le visage des voyageurs de son souffle frais et parfumé.

Les arbres reprirent vie. Les mélèzes et les bouleaux se couvrirent de vert, les cytises, d'or.

Bientôt, les hêtres eurent retrouvé leur parure de feuilles transparentes et délicates. Et quand les voyageurs passèrent sous leurs branches, la lumière elle-même devint verte.

Une abeille traversa en bourdonnant leur sentier.

- Ce n'est pas le dégel, dit le nain, en s'arrêtant soudain. C'est le printemps. Qu'allons-nous faire ? Votre hiver a été détruit, je vous le dit ! C'est l'œuvre d'Aslan ».

Clives Staples Lewis - ” Les chroniques de Narnia ” (1950)


19/02/2021

« La beauté naît du regard de l'homme, Mais le regard de l'homme naît de la nature ».

Hubert Reeves


16/02/2021

« Cet âge qu’on juge obscur et sans intérêt avec sa propre sagesse, sa façon animiste de penser le monde, où l’homme était un des hôtes de la nature, parmi les autres hôtes, sans statut d’exception.

L’homme ne se pensait pas supérieur et appartenait à un grand ensemble qu’il respectait et qu’il vénérait ».

Éric-Emmanuel Schmitt - ” Paradis perdus ” (2021)


13/02/2021

« La nature offre à la fois ce qui nourrit le corps et le guérit, émerveille l'âme, le coeur et l'esprit ».

Pierre Rabhi


09/02/2021

« Un jour, j’ai décidé de m’avouer vaincu.

J’ai démissionné de mon travail. J’ai quitté ma compagne et ma vie.

Je me suis rendu dans la forêt, pour parler avec un vieil homme qui, paraît-il, était un sage.

– Pourriez-vous me donner une bonne raison de ne pas m’avouer vaincu ? lui ai-je demandé.

– Regarde autour de toi, m’a-t-il répondu. Tu vois la fougère et le bambou ?

– Oui, ai-je répondu.

– Quand j’ai semé les graines de la fougère et du bambou, j’ai fait très attention. La fougère a grandi très vite. Son vert brillant a recouvert le sol. Mais la graine de bambou n’a rien donné. Je n’ai pourtant pas renoncé au bambou.

La deuxième année, la fougère est devenue encore plus brillante, et abondante, mais de nouveau la graine de bambou n'a rien donné. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

La troisième année, la graine de bambou n'a toujours rien donné. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

La quatrième année de nouveau, la graine de bambou n’a rien donné. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

La cinquième année, une petite pousse de bambou est sortie du sol. En comparaison avec la fougère, elle était bien sûr très petite et insignifiante.

La sixième année, le bambou a grandi de plus de 20 mètres de haut. Il avait passé cinq ans à faire des racines pour le soutenir.

Ces racines l’ont rendu fort et lui ont donné, ce dont il avait besoin pour survivre.

Sais-tu que tout ce temps où tu t’es battu, en réalité, tu as formé des racines ?

Le bambou a un rôle différent de celui de la fougère, et pourtant tous les deux sont nécessaires et embellissent la forêt.

Ne regrette pas un jour de ta vie.

Les bons jours t’apportent du bonheur.
Les mauvais jours t’apportent de l’expérience.
Tous deux sont essentiels à la vie.
Le bonheur te rend doux.
Les tentatives te rendent fort.
Les peines te rendent humain.
Les chutes te rendent humble.
La réussite te rend brillant ...

Si tu ne réussis pas ce que tu veux faire, ne perds pas espoir, car peut-être es-tu seulement en train de fabriquer des racines ... ».

Auteur inconnu - Proposé par Marina GALANT - Sophrologue


06/02/2021

« Et parmi les magnificences de la Terre-Mère, il en est une qui a bouleversé mon âme, c’est la splendeur de l’arbre ».

Sylvie Verbois - « Les Arbres Guérisseurs » (2018)


30/01/2021

Quelle est donc cette merveille ? Où se situe t’elle ?

« Sous le parasol naturel de branches qui descendent presque jusqu’au sol, on découvre des branches très tortueuses que l’on peut admirer pendant des heures.

Ce fau, ou hêtre tortillard est, en effet, le seul de son espèce dans le massif forestier Compiègnois.

Il a été extrait de la forêt marnaise de Verzy, sur la montagne de Reims et planté vers 1910, en face de La Chapelle Saint-Corneille.

Cet arbre remarquable est situé entre la piste cyclable reliant Compiègne à Vieux-Moulin et la bas de la butte des Beaux-Monts ».

Source : ARC Infos


29/01/2021

« Le merveilleux est toujours beau, il n'y a même que le merveilleux qui soit beau ».

André Breton


25/01/2021

« Pour ceux qui ont vécu la joie d'être seuls avec la nature, il n'y a vraiment pas besoin que je dise beaucoup plus ; pour ceux qui ne l'ont pas fait, aucun de mes mots ne pourra jamais décrire les connaissances puissantes, presque mystiques de la beauté et de l’éternité ».

Jane Goodall


24/01/2021

« Dans le silence de l'hiver, je veux revoir ce lac étrange,


Entre le cristal et le verre où viennent se poser des anges ».

Robert Charlebois - "Je reviendrai à Montréal" (Paroles de Daniel Thibon - 1976)


18/01/2021

« Une feuille ne retient pas la sève que l’arbre lui donne. La feuille est l’arbre, l’arbre est la feuille, et la feuille est à la fois instrument de réception et instrument de propagation.

Si la feuille avait comme nous un ego, elle aurait peur de ne pas recevoir de sève, et garderait toute la lumière du soleil pour elle, couperait la connexion avec l’arbre, et mourrait.

La plupart d’entre nous sommes des feuilles mortes au pied de l’arbre, et nous nous plaignons et souffrons de cette position dont nous ne sommes conscients ni de la cause ni de la conséquence.

La réintégration à l’arbre de la vie, passe par la putréfaction de cet état de séparation du tout, afin de réintégrer l’arbre que serait ” la Vie ”, par le sol. S’ensuivra un long chemin de transmutation, souterrain puis ascensionnel. Pour redevenir une feuille au service de l’arbre. Qui ne manquera plus jamais de rien ».

Stephan Schillinger - ” Par un Curieux Hasard ” (2019)


15/01/2021

« Les rayons lui montrèrent un chemin inattendu entre les pins, où les ombres se dédoublaient comme les vers d’un poème ».

Delia Owens - ” Là où chantent les écrevisses ” (2020)


12/01/2021

« La nature est, pour celui qui sait la regarder, une source inépuisable d’émerveillement ». 

Thomas Traherne


08/01/2021

« Plus vous voulez vous élever, plus il faut avoir les pieds sur terre.

Chaque arbre vous le dit ».

Michel Tournier


06/01/2021

« Pour bien vagabonder, il faut peu de choses : un terrain propice et un état d'esprit juste, mélange d'humeur joyeuse et de détestation envers l'ordre établi ».

Sylvain Tesson - ” Petit traité sur l'immensité du monde ” (2008)


04/01/2021

Même brûlé, sordide faiblesse,
Il abritait encore ses promesses.
Creuset fertile,
Abris fragile.

Cet humus providentiel,
Perpétuait le cycle éternel,
L’alternance des saisons,
Perte et vie en succession.

Vibre donc arbre mort !
Souche déliquescente !
Absous ta décadence
Et triomphe du sort !

Rien ne se perd
Dans cette lignée éphémère.
Tout se transforme.
Tel est le destin de l’Homme.

Emmanuelle Van Ettinger 


03/01/2021

« Cherche un arbre et laisse lui t'apprendre le calme ».

Eckhart Tollé


01/01/2021

« A l’intersection du tronc et des deux branches était dessiné un coeur qui semblait palpiter comme si la Vie l’habitait ».

Catherine Davau - ” Grandir avec les arbres ” (2018)